Sur la Spiritualité...

La Spiritualité supporte plusieurs trajectoires possibles vers la transcendance et reconnaît la possibilité d'une démarche personnelle, en dehors de cadres établis.
Mon deuxième blogue de la série "Sur la xxxxxx...". Histoire de vous donner un peu plus de contexte ou de sens à ces écrits, je m'efforce ici de préciser ou de définir ce que je crois être l'essence de certains concepts. Je n'ai pas de réponses, juste des réflexions, certaines incohérentes, mais qui tentent quand même de préciser ma préhension actuelle de ces concepts. Je croyais que cet exercice serait plus facile qu'il ne l'est. J'imagine que c'est un peu comme St-Augustin qui disait "Si vous ne me demandez pas ce qu'est le temps, je sais ce que c'est. Si vous me demandez, je ne sais plus!". Mettre des mots est quelquefois ardu. Et on est alors incertain de ses bribes. Je relierai probablement ces textes dans cinq ans et je poufferai sûrement de rire. Enfin, je l'espère. Happy

Ce soir, la Spiritualité.

Tout d'abord, faisons la différence entre Spiritualité et religion.

La religion (ce sera mon troisième sujet de la série) repose sur l'absolutisme et l'unicité de la démarche vers la transcendance.

La Spiritualité supporte plusieurs trajectoires possibles vers la transcendance et reconnaît la possibilité d'une démarche personnelle, en dehors de cadres établis.

La Spiritualité possède plusieurs domaines de recherche: les valeurs, le sentiment d'appartenance avec le Tout, la recherche de l'Universel, le pourquoi et le sens, la transcendance, la connaissance de soi et des autres, le devenir, etc.

La Spiritualité n'est pas dogmatique, ne cherche pas à convaincre quiconque, elle est strictement un élan intérieur observable principalement à travers la philosophie de vie. Elle est intégrale et holistique. En ce sens, le Bouddhisme, par exemple, est plus une Spiritualité qu'une religion.

Conventionnellement, la Spiritualité et la Science ont très peu de points d'intersection. Certains pourraient même avancer qu'ils sont indépendants ou orthogonaux; la Spiritualité ne contribue pas vraiment à la Science et la Science ne contribue pas vraiment à la Spiritualité. Peut-être un jour la Science sera suffisamment avancée et pourra entretenir un dialogue avec la Spiritualité.

En fait, malgré leur découplage apparent, la Science moderne et la Spiritualité sont toutes deux en démarche d'investigation de la Réalité et tendent à utiliser un langage ou des figures de style qui se ressemblent étrangement. Fritjof Capra en a dressé des parallèles dans le Tao de la Physique en 1975. Neil Bohr a enclavé au centre de ses armoiries familiales le symbole du Ying-Yang en 1947 avec l'inscription CONTRARI SUNT COMPLEMENTA (les contraires sont complémentaires) tellement il a été frappé par la similitude des concepts.

Je termine par une citation de Wigner:
L'évidence que les objets physiques et les essences spirituelles ont une forme de réalité très semblable a beaucoup contribué à ma paix intérieure, et, de toute façon, on ne connaît aucune autre conception qui satisfasse à la mécanique quantique. - E. WIGNER, prix Nobel de physique, SYMMETRIES AND REFLECTIONS, Indiana University Press, Bloomington 1967, p. 192.