Suite à mon introduction

Dans le tout premier article de cette catégorie, je mentionnais un livre... Je complètes ici la mention.
Il me semblait aussi que je voulais parler de ce livre...

L'auteur: Po Bronson. Le titre: What should I do with my Life. Disons que je l'ai acheté en tant que littérature potentiellement pertinente. je l'ai vu dans la librairie, l'ai regardé, reposé, regardé de nouveau. Puis, j'ai suivi un vieux truc que j'applique depuis longtemps: quand je suis intéressé, j'achète! Winking

C'eut été facile de présenter des histoires à succès à l'eau de rose.
C'eut été facile de sombrer dans la psychologie populaire de la pensée magique qui aide à tout réaliser.
C'eut été facile de faire un pep-talk à la Jean Marc Chaput: "T'é capable!".

Ce n'est pas ce que Po Bronson a fait. Il présente en 54 chapitres des histoires humaines. Des histoire de personnes qui essaient de trouver une réponse à cette question titre. Chaque chapitre se s'inscrit dans l'idée de présenter un concept particulier, une idée précise, une aide particulière. Par exemple, le chapitre 15: Is more religion the Answer? ou le chapitre 22: Does Location Matter? Chaque concept est présenté à travers une histoire réelle. Chaque chapitre est pertinent et présente une facette différente vers une démarche à la réponse à cette brûlante question.

Et qu'est-ce que je retiens après avoir lu ces 54 chapitres?

Qu'il y a cette faible voix dans le bruit. Ce murmure dans la tempête. Ce mime dans la foule. Que le Destin n'est pas une voie claire, facile, évidente et éclairée. Que pour se connaître, pour découvrir ce pourquoi on respire, pour savoir à quoi le temps qui nous est imparti est dû, il y a les échecs, les tentatives et les erreurs... et le coeur.

Et écouter son coeur à travers tous les tiraillements intellectuels et professionnels que cette société nous impose demande un effort considérable. Je m'efforce donc, depuis tellement longtemps à mes yeux, à tendre l'oreille pour discerner à travers les hurlements de la tempête.

Qu'est-ce que cette faible voix me souffle à l'âme?