Sur la Science...

La Science a pour but de construire un modèle utile de la réalité, et aussi valable soit-il, aussi utile soit-il, un modèle n'est pas la réalité et il demeure et demeurera toujours un modèle.
Il m'arrive souvent d'échanger avec des amis sur la religion et la science. Et souvent, je dois revenir à l'essence même de ce qu'est la science afin de ne pas perdre de vue les limites de mes arguments. Je vais donc investir ici quelques mots afin de tenter de revenir à l'essence de la Science, telle que je la perçois.

La Science a pour but de construire un modèle utile de la réalité, à travers la perception que nous en avons et en utilisant une méthode bien définie. La construction de ce modèle est graduelle et toujours en chantier. La Science contient en sa méthode les mécanismes pour s'auto-améliorer et évoluer: les modèles sont falsifiables. L'ultime élément de construction de la Science demeure l'observation. Le plus difficile est alors d'isoler l'observation pure des déformations provenant des appareils de mesure (l'esprit et la conscience de l'observateur font partie de la chaîne des appareils de mesure). Mais, malgré les imperfections qui peuvent demeurer dans les observations, ces dernières constituent le fondement de la Science (je considères ici les mathématiques comme une science artificielle).

Ainsi, de par sa nature, la Science ne se donne pas le mandat de (ni ne peut) répondre à toutes les questions. Certaines questions demeureront, par définition, en dehors du domaine de la science. Par exemple, même si la Science peut amener un certain éclairage sur les questions éthiques, elle ne peut proposer de vérité absolue. Par définition, elle peut aussi difficilement s'entretenir de phénomènes non-répétables ou non-observables. La nature évolutive de la Science lui interdit aussi tout dogmatisme ou tout absolutisme: ce qui est considéré comme vrai aujourd'hui peut être invalidé demain. Einstein disait que toutes les expériences du monde ne lui donneront jamais raison, alors qu'une seule observation peut lui donner tort.

La Science a donc ses limites. Il ne faut jamais oublier que le résultat de la Science demeure un modèle. Aussi valable soit-il, aussi utile soit-il, un modèle n'est pas la réalité et il demeure et demeurera toujours un modèle. Je crois que c'est exactement ce que voulait signifier René Magritte avec le dessin suivant:



Ce n'est pas une pipe, c'est l'image d'une pipe.

Mais la Science est le meilleur outil que nous ayons pour sonder objectivement la réalité.