Un toast!

Je voudrais porter un toast
à ce qui n'a pas été.
Je voudrais porter un toast
à ce qui n'a pas été.

À tous ces mots que je n'ai pas écrits,
À tous ces sourires que je n'ai pas donnés,
À ces amis que je n'ai jamais rappelés,
Et à ceux que je n'ai jamais rencontrés.

À ces amours sur lesquels j'ai fermé les yeux,
À toutes ces caresses que je n'ai pas posées.
À toutes celles qui m'ont pourtant aimées,
Et à qui je n'ai même pas dit adieu.

À tous ceux que j'aurais aimé rencontrer
Et que je n'ai eu le courage d'aborder,
À toutes ces paroles que j'aurais dû prononcer,
Et à celles que j'aurais dû crier.

À tous ces idéaux que j'ai vu s'endormir
Et ces combats que je n'ai pas menés.
À tous ces mots d'espoir que je n'ai pu écrire,
Combien de fois me suis-je laissé tombé?

À tous ces silences que j'aurais dû briser,
À tous ces poings que je n'ai pas levés.
À cette main que je n'ai pas assez tendue,
À ce qui me fut cher, et qui est à jamais perdu.

À toute cette douleur dont j'ai les yeux détournés,
Et aussi celles dont je n'ai rien appris.
À tous ces sens qui me sont restés cachés,
Et à tous ce que j'ai mal compris.

À tous ces pays que je n'ai pas parcourus
À ces montagnes auxquelles je n'aurai que cru
À ces paysages mystiques que j'ai téléchargés
Et à tous ceux que je ne vais que rêver.

À mes espoirs d'enfances désormais oubliés,
Mes ambitions, mes désirs et qui je fus.
Derrière les barreaux d'un présent distillé,
Aux couleurs fades de l'existence sans plus.

Je lève mon verre,
À tous mes actes manqués.
Et à tous ceux,
Je vous en fait le serment,
Que je ne laisserai plus passer.

Mais je sais, je sais, je reste tellement, que trop, humain.