Emergence avec Prigogine et Morin...

La lecture de Prigogine et de Morin me font réaliser des avenues encore inexplorées qui me seront utiles à l'élaboration de mon scénario/livre. Premier article d'une série sur Emergence, the movie.
Depuis quelques années je suis à l'écriture d'un scénario de film. Je prend mon temps, rien ne me poussant dans le dos, et je laisse tranquillement mûrir mes idées. En fait, j'ai quelques scénarios en tête dont je laisserai, au fil du temps, transparaître les trames ici. Cependant, l'histoire principale dont je vais traiter dans mon scénario fétiche tourne autour de la théorie de la complexité et du sens de la vie. J'aborde en passant le sens de l'humanité, car comment détacher le particulier du tout et traiter du tout dans toucher le particulier.

Dans le cadre de mes recherches pour cette écriture, j'ai lu expressément une bonne vingtaine de volumes (sans compter mes nombreuses excursions dans l'Encyclopedia Universalis) traitant de chaos, de spiritualité, d'histoire, de sociologie, de biologie, d'informatique, etc. Je suis en train de lire ces jours-ci un livre qui s'inscrit on ne peut mieux dans la foulée de mon travail d'écriture du livre/film. Le titre de ce livre est La Complexité, vertiges et promesses. Les idées avancées par, entre autre, Edgar Morin sur le concept de Complexux sont fascinante. Il mentionne que tout est tissé ensemble, et les paradoxes irréductibles que suscitent les problèmes importants et profonds. Deux thèmes que je devais aborder. J'ai maintenant des références de plus à éplucher!

J'avais lu Prigogine auparavant (Order out of Chaos, et La fin des certitudes), donc je connaissais ses idées générales. Mais dans l'entrevue qu'il accorde, il mentionne au passage Bergson, Schelling et Borges. J'avais lu Bergson, et ses idées d'évolution créatrice - qui s'ajustent trop bien avec les miennes - et je m'étais aussi éloigné de Bergson lorsqu'il sépare en physique et méta-physique... une séparation trop clivée, trop noir et blanc... il y a d'autres axes. Mais les directions de Schelling et de Borges m'avaient échappées!

Plus je lis pour l'élaboration de mon scénario Emergence, plus je réalise que les idées sont vraiment prêtes!