Lettre à mon fils.

Hé bien voilà. Juste au cas où je n'aurais jamais l'occasion de te dire ces choses, j'ai décidé de les écrire ce soir. Ou même peut-être aurai-je l'opportunité de te les communiquer, mais puisque c'est maintenant par écrit, tu pourras relire plus tard, un peu comme une vieille conversation d'homme à homme, ou d'ami à ami.

Je n'ai pas la prétention de savoir, mais si ce que j'ai acquis comme leçons dans ma vie peut t'aider, alors mon existence n'en sera que plus complète. Ce que j'écris ici, quoiqu'ayant un ton plutôt impératif, ne sont que des souhaits que j'ai envers toi. Puissent-t'ils t'être d'une quelconque utilité.
Lire le blogue...