ONU, écoutes-tu?

Recommandations à l'ONU de jumelage pays-pays, ville-ville et personne-personne entre pauvres et riches. Ou comment humainement lutter contre l'absurdité.
Il est tellement facile de juger et de condamner l'autre quand il nous est étranger.

Nous entendons que 10 à 15 millions d'êtres humains mourront cette année 2003 en Afrique faute de nourriture. Quand Nous entendons que 30 000 êtres humains meurent par jour faute d'avoir eu accès à de l'eau potable. Mais toutes ces personnes, sont des inconnus, non? Ils sont des étrangers, alors ils sont des statistiques - nous ne les connaissons pas personnellement.

Ceci explique notre inaction, notre inaction et notre distance face à ces tragédies: L'absence de connexion humaine entre les victimes et soi-même.

ONU, voici ce que je te proposes: un jumelage pays riche - pays pauvre; ville riche - ville pauvre; personne riche - personne pauvre. Avec le temps, l'amitié et la compassion aidant, étant lié à une proximité avec l'autre, comment pourrais-je laisser mourir de faim ou de soif un ami. Un jumelage des villes riches-pauvres sur cette planète permettrait de nous sensibiliser et de se supporter mutuellement en tant qu'êtres humains.

Je veux parler à mon ami de l'autre côté de la planète, savoir ce qu'il vit, ce qui l'émeut, ce qui le préoccupe. Là est la seule façon humaine de distribuer non seulement les richesses mais aussi la compassion et la compréhension.

Devrais-je me réveiller maintenant?