Studio II - Premiers essais

Mes premiers essais commentés de photographie en studio.
Quand j'écris que j'ai commencé à faire du portrait de studio, il me faut définir quelque peu plus ce que j'entends par portrait.

Pour moi, un portrait doit représenter la personnalité, ou un ou des traits dominants de la personnalité à un moment donné de la vie d'un d'un individu. Tout comme je ne crois pas que nous puissions réduire un être humain à quelques mots, je ne crois pas qu'une seule photographie puisse nous faire saisir un être humain dans son ensemble. Un être humain est infiniment complexe, et en constant changement. Alors qu'une photographie n'est qu'un figé dans le temps d'une facette de la personnalité. Ceci étant dit, je me suis quand même laissé aller avec mes enfants pendant les vacances des fêtes à capturer un portrait d'eux.

Alexandre (15.5 ans) est un joueur de guitare, un excellent même. Il aime le rock mais il explore aussi d'autres styles de musique (à son dernier concert il a interprété les Canons de Pachelbel à la guitare...). C'est cet aspect de sa personnalité que j'ai voulu tenter de capturer. Je voulais créer une atmosphère un peu surréelle. J'ai disposé un flash derrière lui et l'ai éclairé de face très légèrement avec un snoot muni d'un filtre bleuâtre. L'idée était de ramener l'éclairage de son visage en utilisant une technique d'imagerie (HDR) afin d'augmenter le bruit sur l'ensemble de la photo mais par sur le manche éclairé de la guitare. Un tel effet bruité donne une atmosphère artistique plus dure et plus rock.


Raphaël (14 ans) adore jouer à des jeux vidéo. Il vient d'ailleurs de se procurer, à grand coups d'économies, une PS3. Il aime aussi les jeux de rôles, il est brillant et calculateur. Ce sont ces aspects de sa personnalité que j'ai voulu isoler dans cette photo en optant pour un style à la James Bond. Le défi était de l'éclairer juste assez pour que son vêtement se fonde graduellement dans le noir du fond. Je lui ai demandé de me regarder de la sorte mais le subtile sourire est de son cru et complète parfaitement la photo.

Jean-Rémi (9.5 ans) est un sportif passionné de hockey. Ses idoles sont les joueurs du Canadien de Montréal. Et c'est ce que j'ai voulu illustrer. Là aussi j'ai décidé d'y aller avec un fond bleuâtre très foncé. La posture légèrement de côté, le regard vers le haut et l'asymétrie de la photo suggèrent sa vénération des Canadiens dont il arbore fièrement la tuque et le chandail. Une lumière principale avec un déflecteur de 20 centimèetres et un fill-in parapluie.

Isabelle (7 ans) est très féminine. Armée d'un caractère unique, elle sait parfaitement comment charmer quand elle le veut. J'ai utilisé un softbox très proche d'elle comme lumière principale. Un parapluie de 2 ouvertures moins fort comme fill-in et un lumière kick (au dessus d'elle en arrière) pour détacher le fond bleu qui complète très bien son pyjama. La difficulté fut d'équilibrer les 3 flashes pour conserver un jeux d'ombre suggérant une certaine complicité. La tête un peu baissée et un sourire charmeur pour compléter.

Toutes les photo ont été prises avec une lentille 70-200. J'étais donc situé très loin des sujets, ce qui permet de conserver les proportions des visages. Utiliser une lentille avec une trop courte focale accentue le nez et peu quelquefois donner des résultats désagréables.

Ce fut ma première expérience avec des modèles en studio. Je crois que le plus intéressant fut de visualiser les images dans mon esprit, compte tenu des personnalités, et de créer les images en - et j'y reviens - les peinturant avec de la lumière. Je suis mordu.