L'Encyclopédie de la Terre

Imaginons que chaque année représente une lettre dans un livre. Chaque ligne contient 100 lettres. Chaque page contient 50 lignes. Et chaque livres contient 1000 pages. L'histoire de la Terre peut alors s'écrire sur 901 volumes. [...] Notre Histoire collective, tout ce qui a été écrit par les plus grands esprits de l'Histoire, les Romains, les Grecs, les Sumériens, tout ce dont nous pouvons nous rappeler depuis la nuit des temps, tout cela, tient sur les deux dernières pages de cette Encyclopédie de 900 Volumes.
Les grands nombres nous échappent. Le temps aussi.

Si je dis que la Terre s'est formée il y a 4.5 milliards d'années, c'est bien beau, mais nous n'avons aucune idée de ce que cela peut bien vouloir dire. Même chose pour l'extinction des dinosaures, ou de la civilisation sumérienne. Comment pouvons-nous mettre en contexte notre importance dans le temps?

Imaginons que chaque année représente une lettre dans un livre. Chaque ligne contient 100 lettres. Chaque page contient 50 lignes. Et chaque livres contient 1000 pages. L'histoire de la Terre peut alors s'écrire sur 901 volumes. 901 volumes, c'est un pan de mur complet dans une bibliothèque. Empilés, ces 901 volumes font 90 mètres de haut, la moitié de la hauteur de la Place Ville-Marie au centre-ville de Montréal.

À cette échelle, dans cette Encyclopédie, voici qui résume quelques événements de l'histoire de la Terre.

La Terre s'est formée au Vol 1, page 1, ligne 1, lettre 1. Bon, ok, elle ne s'est pas formée d'un coup mais bon, faut bien cemmencer quelque part et c'est là que je le fais.

Jusqu'ici ça va.

La vie est apparue au tout début du Volume 141. Il n'y a pas grand chose à lire dans les 140 premier volume, que des lettres aléatoires de réactions chimiques - des molécules qui se forment au hasard des collisions et des conditions environnantes. Mais le tome 141 s'avère plus intéressant. Il décrit l'apparition de la vie et ses premiers ébats. Bon, une vie simple je le concède: un simple réplicateur - une molécule qui peut s'auto répliquer. C'est à partir d'ici que la sélection naturelle commence. La complexification peut exploser.

Les premiers êtres vivants multicellulaires apparaissent il y a 1.36 milliards d'années, ce qui équivaut au Vol 629. Les 628 premiers volumes de cette encyclopédie ont servi à tenter de construire des êtres multicellulaires - juste des agglomérations compatibles de cellules. Et tout va s'accélérer à partir de ce moment.

Les premiers dinosaures sont apparus au début du volume 855. Notre encyclopédie traitera d'eux sur plus de 30 volumes car ils s'éteindront au début du volume 889.

Les premiers hominidés sont apparus au Vol 899, page 400. Comparé aux dinosaures qui ont régné sur plus de 30 tomes, nous n'existons en tant qu'espèce humaine que depuis 2 tomes et demi.

Les pyramides ont été construites au Vol 901 (le dernier volume), page 999, ligne 41. Juste au milieu de la page qui nous précède.

Les Amériques ont été découvertes au Vol 901, page 1000, ligne 44, 85ième lettre. Sur la même page que nous, seulement 6 lignes au dessus de nous.

Je suis né au Vol 901, page 1000, dernière ligne en bas (ligne 50), lettre 58. Et tout ceux qui vivent actuellement sur cette planète, toutes les personnes que nous connaissons, tous nos amis, tout ceux que nous aimons, sont nés et ont vécu leur vie sur une seule ligne, la dernière ligne de la dernière page du dernier volume de l'Histoire de la Terre.

Notre Histoire collective, tout ce qui a été écrit par les plus grands esprits de l'Histoire, par les Romains ou les Grecs, tout ce dont nous pouvons nous rappeler depuis la nuit des temps, tout cela, tient sur les deux dernières pages de cette Encyclopédie de 901 Volumes.