Web x.0

On entent beaucoup parler de Web 2.0 ces derniers temps. Beaucoup se demandent ce que c'est. Voici donc ma lecture et ma perspective sur l'évolution du Web.
On entent beaucoup parler de Web 2.0 ces derniers temps. Beaucoup se demandent ce que c'est. Voici donc ma lecture et ma perspective sur l'évolution du Web.

Web 1.0 existe depuis des années déjà. Depuis qu'un physicien au CERN a créé un logiciel (browser) pour accéder l'information créée par d'autres chercheurs, l'ère web 1.0 existe. Pendant longtemps le Web 1.0 permettait à l'usager de lire l'information mise à sa disposition par les constructeurs de site web. Ce fut l'ère de Yahoo!, des sites web corporatifs, des sites web personnels, etc. Le web était un nouveau moyen d'accéder à l'information, une gigantesque bibliothèque. Le web 1.0 est le web des vitrines, des portails et de l'information unidirectionnelle. Le mot clé du web 1.0 est LECTURE (read).

Le web 2.0 va un peu plus loin. Il permet à l'utilisateur d'écrire, de participer, de créer. Ainsi, le web 2.0 est sous la domination des bloggers.com, flickr.com, del.ocio.us.com, wikipedia, myspace, youtube, et autres sites collaboratifs. Les sites sont beaucoup plus réactifs (merci à AJAX) et permettent à tous d'ajouter du matériel, d'échanger, de collaborer. Bien sûr, certains sites présents depuis longtemps permettent de genre d'interactivité, mais l'ère du web 2.0 a démocratisé le contenu du web de façon substantielle. Le mot clé du web 2.0 est ECRITURE (write). Nous sommes présentement à l'ère du web 2.0 quoique la majorité des sites sont encore 1.0.

Le web 3.0 est dans notre futur. Il n'est pas encore là. Mais je vais tenter de jeter les bases de ce que je crois que sera le web 3.0. Le mot clé du web 3.0 sera EXECUTION (execute). Vous voyez maintenant le fondement de mon modèle... read, write, execute... Le web 3.0 sera un web sémantique, où, au lieu de chercher des mots-clés (comme avec Google où la recherche est encore très web 1.0), on posera des questions plus sophistiquées au web. La syntaxe du web permettra de combiner des critères de recherche au niveau de la sémantique. Il y aura beaucoup plus de traffic machine à machine puisque l'information, au lieu d'être strictement narrative comme aujourd'hui, aura un sens et un contexte. Les technologies comme les micro-formats, RDF, etc, commencent à émerger pour en arriver au web 3.0. Le browser devra évoluer et devenir une application plus lourde qui devra permettre un langage plus naturel avec l'utilisateur. Le browser est aujourd'hui une fenêtre plus ou moins intelligente donnant accès au web. Demain il deviendra un véritable agent intelligent qui m'interfacera avec le web et optimisera mon expérience. Le web englobera les communications en général, la télévision, la téléphonie, la présence, bref, tous les moyens de communications électroniques.

Au delà de ceci? Dans un autre blogue. Happy