Un photographique saut quantique

Suite à certaines discussions avec lui, j'ai acheté deux excellent livres sur la photo numérique, qui m'ont fit méditer sur d'autres aspects que j'avais négligée jusqu'à présent et qui maintenant me semblent techniquement fondamentaux.

...Pour dire, depuis un ans, j'étais sur un plateau photographique, et c'est l'intéraction avec un ami, avec le partage d'une même passion, qui m'a fait faire un saut quantique dans mon évolution.
Hummm, déjà trop longtemps depuis le dernier blogue. À se demander si je suis toujours vivant quand la seule base est l'écrit. Mais une vie intérieure n'a pas besoin de s'extérioriser pour exister - on n'entend ni les fleurs ni les étoiles - juste à baisser ou lever les yeux pour reprendre contact.
Comme en ce lieu virtuel.

Cette fin de semaine-ci, je suis passé à un autre niveau dans la qualité de mes photos. Désormais, pour mes photographies artistiques, je shoot en format RAW. C'est le fichier directement lu du CCD de l'appareil photo numérique, non processé, non altéré, et dont la plage dynamique (le nombre de bits par pixel) est maximal. Et c'est un de mes amis, non, plutôt, Ami, Stéphane, qui me challenge en photo ces temps-ci, développant lui-même cette passion. Suite à certaines discussions avec lui, j'ai acheté deux excellent livres sur la photo numérique, qui m'ont fit méditer sur d'autres aspects que j'avais négligée jusqu'à présent et qui maintenant me semblent techniquement fondamentaux. Les deux livres sont "Digital Photography Hacks" et "Digital Photography, Expert Techniques", tous deux de l'éditeur O'Reilly. Absolument révélateurs!

Depuis longtemps, je crois que le négatif est la partie la plus importante de la photo - étant l'artefact le plus près de la source. Maintenant, je reconnais que le format RAW est à la photographie numérique ce que le négatif est à l'argentique. Il en résulte une qualité incomparable de mes photos - ce qui transparaîtra dans la prochaine mise-à-jour de mon site internet. Mais cette transformation ne s'est pas faite sans heurts. Le traitement des formats RAW est plus difficile que JPEG (du moins avec iPhoto sur mon iMac).

Pour dire, depuis un ans, j'étais sur un plateau photographique, et c'est l'interaction avec un ami, avec le partage d'une même passion, qui m'a fait faire un saut quantique dans mon évolution. Et cette évolution a débouché sur une nouvelle ouverture. J'ai toujours été puriste que mes photos. Je ne retouche jamais une photo, si ce n'est pour corriger un défaut cosmétique technique (une poussière ou une anomalie inhérente à l'appareil de mesure) - une déformation professionnelle issue de ma formation de physicien probablement). Mais j'ai découvert à travers cette nouvelle avenue un sens plus profond encore à la notion de créativité; Photoshop. Sans nier mon penchant envers la rigueur de rapporter la Nature fidèlement, je me permettrai désormais de l'altérer - à l'instar de l'artiste - afin de lui attribuer cette beauté utopique et même idéale que lui confère la douleur intérieure de l'artiste dans son élan salvateur vers le parfait et l'imaginaire. Je crois que se mélangent en moi de plus en plus le scientifique et l'artiste...

L'être humain est fait pour être dérangé. Il est fait pour évoluer. Nous sommes fait pour découvrir, absorber, accepter et grandir, malgré les aléas et les difficultés. Il n'est de sens que dans la direction de l'évolution, et cette dernière exige en rançon un inconfort et un effort.

Merci Stéphane de m'avoir poussé encore plus loin. N'est-ce pas là le rôle des Amis? En photo ou dans la Vie.