Mon Manifesto

En cette soirée de Solstice, voici mon Manifesto personnel: Je ne crois pas à l'astrologie, aux lignes de la main ou au tarot. Je ne crois pas au destin. Je ne crois pas en Dieu, Zeus, Baâl, Odin... Je crois en l'amour, en la Vie, en l'Art, en la Science. Je crois en moi. Je crois en toi.

En cette soirée de Solstice, voici mon Manifesto personnel.

Je ne crois pas à l'astrologie, aux lignes de la main ou au tarot. Pour moi, l'aventure humaine dépasse de loin tous les modèles qu'on puisse en faire. Le sourire de mon voisin aura infiniment plus d'impact sur ma journée que l'effet gravitationnel d'une lointaine planète à l'heure de ma naissance et au moment présent. On n'emprisonne pas la complexité humaine en douze catégories.

Je ne crois pas au destin. Je crois que l'Univers est indifférent, qu'il n'y a pas de complots ou de conspiration personnelle. Ce serait bien agréable j'en convient si j'avais un sens inné, hérité d'une vie antérieure ou d'un être supérieur. Mais je crois seulement en notre réalité, quoique ma compréhension en soit incomplète. Je crois que nous sommes privilégiés de simplement exister. Je crois qu'il est merveilleux de sentir la brise sur notre visage ou l'herbe sous nos pieds nus. Un lever de soleil m'émeut, comme tout être vivant qui cesse de vivre.

Je ne crois pas en Dieu, Zeus, Baâl, Odin, Amon-rê, Jupiter, Héra, Mout, Junon, Hermès, Psychopompe, Anubis, Mercure, Hélios, Rê-Atoum-Khépri, Phébus-Appollon, Artémis, Bastet, Diane, Aphrodite, Hathor, Vénus, Apollon, Horus, Apollon, Déméter, Isis, Cérès, Pan, Min, Faunus, Ilithyie, Nekhbet, Léto, Bouto, Latone, Hadès, Osiris, Pluton, Héphaïstos, Ptah, Vulcain, Thermoutis, Renenoutet, Dionysos, Sarapis, Bacchus, Typhon, Seth, Hermès, Trismégiste, Thot, Mercure, Arès, Montou, Mars, Cronos, Saturne, et tous les autres dieux de l'histoire, qu'ils soient d'actualité ou non. Nous sommes une étrange absurdité qui essais de se donner un sens. Nous nous inventons des histoires et des dieux pour ce faire. Aussi réconfortant qu'une telle illusion puisse être, je choisi une réalité objective, observable, préhensible et non arbitraire, qui ne cesse de m'émerveiller et de m'être une source inépuisable d'inspiration. Ma transcendance s'effectue par la nature et par mes actes. Ainsi en est-il de mes malheurs, de mes élans et de mes rêves.

Je crois en l'amour, même s'il mène trop souvent à la douleur. Je crois en l'amour éros, philia, et l’agapê. J'espère croître en chacune de ces formes-ci, même si aujourd'hui, je n'en expérimente pas tous les acabits.

Je crois en la Vie même si elle doit se terminer. Même si la collaboration temporaire des milliards de cellules qui me composent va un jour cesser, j'aurai émergé de cette collaboration un bref instant, mon éternité personnelle.

Je crois en l'Art qui permet d'exprimer non seulement qui nous sommes, mais aussi nos aspirations, nos côtés noirs et nos défaites tout comme nos triomphes. L'art questionne et ne prend sens qu'à travers l'oeil de celui qui contemple. Je crois que l'Art est universel.

Je crois en la Science, défi et destination de l'humanité. Je crois qu'un jour nous comprendrons qui nous sommes. Nous éliminerons les superstitions et les peurs originant de l'aube de l'humanité et nous parviendrons un jour à un âge d'or ou la poésie et la connaissance seront indiscernables.

Je ne crois pas que notre Vie soit limitée d'aucune façon intrinsèque. Tout nous est possible. Tout nous est choix. Trop souvent nous nous imposons artificiellement des contraintes qui sont irréelles, de par une tare provenant de l'enfance, ou d'une blessure lointaine qui ne veut se cicatriser. Je crois que l'esprit humain peut guérir de tout, absolument tout. Même si j'ai moi-même mes blessures qui durent. J'ai confiance qu'un jour...

Je crois que l'Univers est infini, et que de ce fait, tous mes besoins de mystère et d'émerveillement trouveront écho. Je crois que nous sommes à la fois si insignifiant et si important. En autant que nous sachions, nous sommes la seule forme de conscience existant dans l'Univers. En ceci, nous sommes uniques et importants. la conscience, aussi subtile soit-elle, m'est l'ultime objet d'émerveillement. Que la poussière prenne conscience d'elle-même et des autres m'est sublime. Nous sommes ce par quoi l'Univers prend conscience de lui-même. En ceci, nous sommes tellement précieux.

Je crois en deux regards qui se croisent un bref instant et qui échangent leur essence. Je crois en l'amitié, aux rêves et aux espoirs. Deux solitudes qui partagent un bout de leur existence est ce qui, ultimement, rend la vie tolérable et lui donne ce fameux sens par lequel il devient possible de se réaliser. Je crois aussi en des regards qui se manquent de peu, ou qui se refusent. Je crois que shit happens quelquefois.

Je crois en qui nous sommes, ni plus, ni moins.

Je crois en l'être humain.

Je crois en moi.

Je crois en toi.