La Pomme de Confucius

Auteur inconnu

Un jour Confucius donnait une classe à des enfants. Il prit dans sa main une pomme, bien rouge, bien mûre et, selon toutes apparences, de saveur exquise. Puisque l'heure du dîner approchait, les enfants avaient faim et regardaient la pomme avec avidité. Confucius déposa la pomme dans un grand vase à l'ouverture étroite. Elle pouvait passer de justesse à travers l'ouverture du vase.

Il demande alors à ses élèves qui voulait avoir la pomme. Évidemment, tous levèrent la main. Mais l'un d'entre eux semblait vraiment la vouloir plus que ses congénères.

Confucius lui fit signe de se lever et de s'approcher. L'élève s'exécuta avec empressement. Confucius lui dit alors de prendre la pomme. L'élève entra son bras jusqu'au fond du vase et saisit le fruit. Il retira alors le bras, mais, l'embouchure du vase étant trop petite, la pomme ne pouvait pas passer avec les doigts qui l'entouraient. L'élève essaya plusieurs façons et il voulait tellement la pomme qu'il ne pouvait retirer sa main du vase.

Confucius le regarda alors et lui demanda si il la voulait vraiment cette pomme. L'élève s'empressa de répondre par l'affirmative bien entendue. Conficius lui dit alors de lâcher la pomme, mais l'enfant la désirait tellement! Il ne voulait pas la lâcher et se trouvait dont prisonnier du vase.

Confucius fut alors pris d'une grande compassion. Il s'approcha lentement de l'élève et lui dit d'une voix calme: "Laisse là aller." L'enfant déposa la pomme au fond du vase avec regret.

Confucius renversa alors le vase, prit la pomme et se tourna vers l'enfant et lui tendit en disant:

"Trop souvent, nous sommes prisonniers de nos propres désirs. Quelquefois, quand on veut réellement une chose, il faut la laisser aller."